Le géant Walmart teste la livraison par véhicule autonome

Le géant Walmart teste la livraison par véhicule autonome

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Walmart, leader mondial de la grande distribution, réalise un nouveau test pilote de livraison par véhicule autonome avec la société Nuro. Le test se déroule à Houston, au Texas. Le projet est suivi Tom Ward, Vice Président Senior pour les Opérations numériques de Walmart aux États-Unis..

Walmart veut continuer d’apprendre comment fournir la meilleure expérience client de bout en bout. Le distributeur est engagé dans la délivrance de produits d’épicerie en faisant gagner du temps à ses clients grâce à un service de collecte et de livraison. 
 
Fin 2019, Walmart propose 3100 points de collecte aux Etats-Unis. Durant cette expansion de son service de livraison, le distributeur a testé différentes options pour acheminer l’épicerie de ses magasins jusqu’aux portes d’entrée de ses clients grâce au véhicule autonome…
 
 

Retrouvez la suite de l’article sur lien suivant : “https://www.larevuedudigital.com/le-geant-walmart-teste-la-livraison-par-vehicule-autonome/

 

Plus d'articles

FAQ Le Chiffre

Retour aux articles Bienvenue dans la FAQ Le Chiffre, ici nous regroupons au fur et à mesure les différentes sollicitations des candidats

Écologie et numérique : vers la fin de l’Autoplay et une qualité vidéo réduite pour limiter les rejets de CO²

Écologie et numérique : vers la fin de l’Autoplay et une qualité vidéo réduite pour limiter les rejets de CO²

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le gouvernement prépare un amendement afin de réduire l’impact écologique du numérique et de susciter une prise de conscience accrue chez les utilisateurs.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières ; le coût écologique généré par internet est important. Il est comparable, selon Greepeace, à celui du transport aérien. L’empreinte carbone d’une simple recherche serait d’environ 5 grammes de CO². Mais une pratique en particulier est responsable d’un quart des émissions globales du numérique, le streaming. Il n’est pas encore question d’interdire les plateformes vidéo comme YouTube ou Netflix, toutefois la députée LREM Paula Forteza envisage une forme de régulation.

« Sobriété du numérique » 

Dans le cadre du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, plusieurs propositions sont faites afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serres liées à la consultation de vidéos en ligne. La première serait…

 

Plus d'articles

FAQ Le Chiffre

Retour aux articles Bienvenue dans la FAQ Le Chiffre, ici nous regroupons au fur et à mesure les différentes sollicitations des candidats

Inside Stanley Robotics : leur robot en action à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Inside Stanley Robotics : leur robot en action à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rater son avion, c’est la hantise de millions de passagers à travers le monde, et plus encore pour ceux qui doivent garer leur voiture à l’aéroport avant de partir en voyage. Car trouver une place disponible peut vite s’apparenter à un parcours du combattant particulièrement chronophage et stressant. Au moment où les technologies de conduite autonome ont commencé à émerger, la start-up française Stanley Robotics a décidé de reprendre le coeur du dispositif destiné à rendre les voitures autonomes pour l’appliquer à la problématique à laquelle chaque conducteur a été confronté au moins une fois dans sa vie : trouver une place pour son véhicule.

Fondée en janvier 2015 par Clément Boussard, Aurélien Cord et Stéphane Evanno, la société a développé «Stan», un robot-voiturier qui prend en charge votre véhicule de manière autonome pour le garer sur un parking. Une fois que l’utilisateur a réservé sa place de parking en ligne, il lui suffit de laisser sa voiture devant un box réservé à Stanley Robotics. Une fois le véhicule déposé par le client, le voiturier automatique, aux allures de chariot élévateur, arrive de l’autre côté du box pour glisser sa palette extensible sous le véhicule puis le soulever par les pneus et le garer sur l’une des places de parking disponibles. 

Pour garantir son efficacité, le robot est doté de caméras, d’un GPS centimétrique et de différents capteurs, dont certains reposent sur la technologie LiDAR. Cette dernière est basée sur l’émission de courtes impulsions de lumière laser, de manière à ce que le logiciel intégré au robot autonome soit en mesure de générer une image 3D en haute définition de l’environnement autour du robot en temps réel. FrenchWeb s’est rendu à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry pour voir le robot-voiturier de Stanley Robotics en action…

Retrouvez la suite de l’article dans le lien  suivant : ” https://www.frenchweb.fr/inside-stanley-robotics-leur-robot-en-action-a-laeroport-de-lyon-saint-exupery/384667

More to explorer

FAQ Le Chiffre

Retour aux articles Bienvenue dans la FAQ Le Chiffre, ici nous regroupons au fur et à mesure les différentes sollicitations des candidats

7 millions de dollars pour la startup Forest Admin et son interface d’administration sur-mesure

7 millions de dollars pour la startup Forest Admin et son interface d’administration sur-mesure

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Forest Admin, startup franco-américaine qui édite une interface d’administration universelle, a levé 7 millions de dollars en série A auprès du fonds britannique Notion Capital et de la société de capital-risque Runa Capital. L’entreprise avait déjà réalisé une première levée de 3 millions d’euros fin 2017.

Lancé en 2017 par Sandro Munda et Arnaud Besnier, Forest Admin développe une plateforme de back office en SaaS qui vise à faciliter l’administration des applications web. L’offre de la startup est dédiée aux développeurs en entreprise. 

« Nous souhaitons offrir aux développeurs une interface d’administration aisément paramétrable et modulable pour s’adapter aux besoins opérationnels de l’entreprise. Là où les développeurs passent environ 20% de leur temps à développer les interfaces d’administration des applications web, nous leur proposons de réduire ce temps à 3% ou 4% », a commenté Sandro Munda.

Retrouvez la suite de l’article dans le lien  suivant : ” https://www.frenchweb.fr/7-millions-de-dollars-pour-la-startup-forest-admin-et-son-interface-dadministration-sur-mesure/384556

 

Plus d'articles

FAQ Le Chiffre

Retour aux articles Bienvenue dans la FAQ Le Chiffre, ici nous regroupons au fur et à mesure les différentes sollicitations des candidats

RÉSEAUX SOCIAUX : Facebook Viewpoints : l’app qui permet de gagner de l’argent en fournissant des données

RÉSEAUX SOCIAUX : Facebook Viewpoints : l’app qui permet de gagner de l’argent en fournissant des données

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Facebook lance une nouvelle application baptisée Viewpoints. Celle-ci permet à ses utilisateurs de gagner de l’argent en fournissant des informations à l’entreprise. Ces informations permettent ensuite d’améliorer les services comme Facebook, WhatsApp, Instagram ou Oculus.

Pour améliorer ses services, Facebook a besoin de plus d’informations qu’il n’en collecte déjà sur ses utilisateurs. C’est pour cela que l’entreprise a proposé VPN Onavo ainsi que VPN Facebook Research, avant de mettre fin à ces services, suite à de nombreuses polémiques.

Aujourd’hui, le numéro un des réseaux sociaux change d’approche et propose de payer des utilisateurs, en contrepartie d’informations qui contribuent aux améliorations de ses plateformes.

Facebook veut acheter les données de ses utilisateurs

Au mois de juin, Facebook avait lancé une nouvelle application Android baptisée Study qui rémunère les utilisateurs en contrepartie d’un suivi de la façon dont ils utilisent les applications (pas seulement celles de Facebook) sur leurs appareils.

Et cette semaine, Facebook lance une nouvelle application baptisée Viewpoints. D’après les explications du numéro un des réseaux sociaux, il s’agit d’une app « d’études de marché qui récompense les personnes qui participent à des enquêtes, à des tâches et à des recherches. » Les informations collectées ne permettent pas seulement d’améliorer Facebook, mais aussi Intagram, WhatsApp, Portal et Oculus.

Lorsqu’un utilisateur installe l’app, puis crée un compte sur celle-ci, il est invité à…

Retrouvez la suite de l’article dans le lien  suivant : ” https://www.presse-citron.net/facebook-viewpoints-lapp-qui-permet-de-gagner-de-largent-en-fournissant-des-donnees/

Plus d'articles

FAQ Le Chiffre

Retour aux articles Bienvenue dans la FAQ Le Chiffre, ici nous regroupons au fur et à mesure les différentes sollicitations des candidats